Accompagné de Bobbito Garcia, le photographe/vidéaste Kevin Couliau a sillonné les playgrounds de New York (plus de 700 terrains en plein air, plus de 500 000 joueurs !) pendant deux étés consécutifs. Un périple qui lui a permis d’interviewer une soixante de personnalités dont les plus grandes légendes des playgrounds afin d’explorer la culture du streetball. A l’arrivée, ça donne un documentaire de 80 minutes, baptisé Doin’ It In The Park : Pick-Up Basketball, NYC. Le casting est royal : Julius Erving, Kenny Anderson, Smush Parker, « Crazy Legs », « Homicide »… La bande-son est une tuerie (The Roots, Eddie Palmieri…)

 

 

C’est un documentaire descriptif sur la culture du basket de rue. On débute avec l’histoire du basket, et James Naismith pour voir comment New York s’est imprégné de ce sport et l’a révolutionné par rapport à la façon dont il était joué dans les autres états américains. On continue ensuite avec la culture, comme le code vestimentaire, le langage, propre à notre sport et notamment les anglicismes, le trash talking ou la relation hommes-femmes dans le basket de rue. l’objectif n’est pas de promouvoir le basket de rue, mais de rétablir une vérité comme le fait que le basket de rue a influencé la NBA. Les joueurs NBA s’inspirent de mouvements qui ont été inventés dans la rue. Ensuite, cela rend hommage à tous les joueurs de playground aux quatre coins de la planète. Ceux qui jouent au basket toute leur vie, de 7 à 77 ans. C’est une communauté qui n’a jamais été documentée et c’est pour montrer que le basket ne se résume pas à la NBA et au basket professionnel.

   Date : 2013   Langue : Français   Durée : 90 mn